QCM

Des QCM, partout des QCM!

Pour des raisons diverses, nos universités et écoles supérieures ont généralisé les questionnaires à choix multiples (QCM) et questionnaires à réponses multiples ( QRM) comme modalités d’examen. Ces QCM/QRM ont le mérite d’objectiver la quotation. Ils n’en suscitent pas moins, par leur ‘sécheresse’ même, de bien compréhensibles appréhensions chez nos étudiants !

Stress de nos étudiant(e)s

Ces modalités d’examen stressent et déstabilisent un grand nombre d’étudiant(e)s. En effet, ils ont le sentiment de ne pas savoir comment procéder quand la bonne réponse ne leur apparaît pas de façon immédiate.  Parmi les questions qu’ils se posent:      

Les questions à se poser

  • Faut-il tenter de répondre à la question avant de regarder les options ?    
  • Quid lorsque la réponse ne figure pas parmi les options disponibles ? Comment procéder ?    
  • Qu’est-ce que le ‘coefficient de plausibilité‘ ?    
  • Est-il pertinent de ‘revenir en arrière’ ?    
  • Pourquoi et quand juger de la cohérence interne des options proposées ?    
  • En cas de points négatifs, comment décider si je réponds ou pas à une question quand je ne suis pas certain(e) ?     etc. 

Ces questions, il est utile de les examiner calmement, à tête reposée, avant le début des examens. L’objectif étant d’éviter de se retrouver dans la peu enviable situation de rater un examen alors qu’on en connaissait la matière !

Apprendre à réussir

Toutes les solutions Cogito

Nous contacter