L’examen d’entrée en médecine

Juillet 2021 : les pires résultats de l’histoire de cet examen

Les résultats de l’examen d’entrée en médecine en juillet 2021 furent les pires de l’histoire de cet examen : moins de 9% de réussite, c’est-à-dire 91% d’échecs. Ce qui n’est guère surprenant si l’on songe aux carences malheureusement accumulées depuis deux ans en fin de secondaire. En effet, l’enseignement secondaire pâtit, depuis deux ans, des mesures sanitaires mises en place suite à la pandémie du ‘COVID’. Ce qui explique que nombre d’étudiants, au sortir de la rhéto, ont un niveau en deçà des exigences de l’entrée en médecine et pharmacie.

Comment se préparer ?

Nombreux sont les étudiant(e)s qui cherchent des formules pour ‘préparer l’examen d’entrée .’ Toutefois, une préparation globale et collective, dans toutes les branches, a-t-elle du sens ? N’est-il pas préférable d’identifier d’abord les matières à renforcer, pour les traiter ensuite par matière, de façon intensive et strictement individuelle ? En effet, si beaucoup d’étudiants ont des carences, ils n’en ont pas nécessairement dans toutes les matières sur lesquelles portent l’examen d’entrée. Il paraît, dès lors, préférable de concentrer la préparation sur les branches qui font l’objet de carences objectives.

Travailler par matière

L’idée est (1) faire le point des connaissances de l’étudiant dans la matière considérée, (2) combler ses lacunes en théorie, (3) le “driller” en exercices qui se rapprochent des conditions de l’examen réel jusqu’à le/la mener en situation de réussite lors de la prochaine édition de l’examen d’entrée en médecine (juillet 2022). Même difficile, l’examen d’entrée reste à la portée de tout étudiant préparé avec sérieux et détermination. Il ne faut pas mésestimer le ‘challenge’, tout en restant conscient qu’il est à notre portée !

Apprendre à réussir

Toutes les solutions Cogito

Nous contacter